Sauvegarde et Défense de l'Environnement de Mandelieu-la Napoule et de l'Estérel
Sauvegarde  et  Défense  de  l'Environnement  de  Mandelieu-la Napoule  et  de  l'Estérel

Historique

Depuis des année, tous les élus se repassent la "patate chaude", et aucune décision n'est prise. L'ancien PEDMA soutenu par Christian Estrosi, interdisait la construction de nouveaux incinérateurs et prévoyait la fermeture des existants, sans tenir compte de l'évolution des technologies, de la situation géographique et de l'urbanisation de notre département (sans parler de la saturation du site de la Glacière)

Après avoir été le dos au mur, les élus n'ont pas eu de réponse satisfaisante, et aujourd'hui, ce sont les administrés doivent payer pour exportes leurs déchets dans d'autres départements !!

Gérer les déchets, une équation difficile

Raréfaction des financements, manque d'installations, frilosité des habitants ... La gestion des déchets dans les Alpes-Maritimes relève du casse-tête

Chaque année, plus de 450 000 Tonnes de déchets partent des Alpes-Maritimes pour finir leur vie dans une décharge des Bouches-du-Rhône ou du Vaucluse ...

 

Lire l'artiche de Nice Matin du 25 Novembre 2013

La gestion des déchets également problématiques dans le Var

Il ne faudra pas compter sur la coopération du Var pour traiter les déchets des Alpes Maritimes ...

Centre-Var: la décharge du Balançan encore en débat

Toujours exploité malgré deux décisions de justice contraires, le site de stockage des déchets varois continue de faire grincer des dents. Mais l’absence d‘alternative rend la situation complexe.

 

Lire la suite

 

(Var Matin du 5 Décembre)

L'avis du Conseiller Général de Grasse-Sud sur la gestion des déchets

Jean-Raymond Vînciguerra estime que le traitement des déchets de la future communauté d'agglo doit être exemplaire au niveau départemental:

 

"La solution pour les déchets, c'est plus de tri ...

 

Il faut séparer les déchets fermentescibles "


"Les déchets sont une masse hétérogène. On ne peut pas les traiter tous de la même manière. Tout incinérer revient à produire des mâchefers, et tout mettre en décharge coûte une fortune pendant des années une fols que les centres de stockages sont pleins. La solution, c'est trier davantage et valoriser. Poursuivre la collette des ordures en mélangeant les fermentescibles et les non fermentescibles est une aberration.

Concrètement, ce sont des poubelles en plus, une poubelle pour les fermentescibles qui partirait directement dans un centre de valorisation des déchets organiques (CVO). L'avantage c'est d'une part l'immédiateté. Plus besoin de passer par des camions compresseurs (qui ont un coût}. Ces déchets seraient prêts a être traités au CVO, et te CVO d'autre part serait optimisé. Mais il ne faut pas rêver, il faudra aussi une filière parallèle pour retrier les non fermentescibles et diriger les recyclables vers le recyclage et les non recyclables vers une installation de stockage de déchets non dangereux"


 

Lire l'article de Nice matin du 3 octobre 2013

 

Lire le Blog de Jean-Raymond Vînciguerra

L'ancienne répartition des syndicats intercommunaux de traitement des déchets :

Le SIVADES et UNIVALOM se répartissaient le traitement des déchets ménagers dans notre secteur

Nota : le SIDOM s'appelle actuellement UNIVALOM

Après différents tris, les déchets du SIVADES étaient amenés à la décharge à ciel ouvert de la Glacière.

Depuis sa fermeture ils sont dispatchés vers les incinératseurs du département en fonction de leurs disponibilités, le solde étant acheminé à la décharge de Septème les vallons (entre Aix et Marseille)

Après tr!ages, les déchets d'UNIVALOM sont incinérés à l'usine d'Antibes.

 

La communauté d'aggloration des pays de Lérins

Le 18 mars dernier, les conseils municipaux de Cannes, le Cannet, Mougins, Théoule-sur-Mer et Mandelieu-La Napoule se sont prononcés pour l’approbation du périmètre et des statuts de la future communauté d’agglomération.

Une décision très attendues depuis plusieurs années et qui acte également la répartition des sièges, les 4 compétences obligatoires transférées et le choix de 3 compétences optionnelles. Les 4 communes ont acté la création des Pays de Lérins.

La Communauté d'Agglomération devrait voir le jour officiellement le 1er janvier 2014.

 

Lire l'article du bulletin municipal de Mandelieu-la Napoule

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Sauvegarde et Defense Environnement de Mandelieu